Comme tous les autres, notre métier a ses propres règles : construire dans le respect des plans d’urbanisme locaux et des normes, thermiques, énergétiques et de sécurité. Repousser sans cesse les limites de faisabilité. Relever le défi de la gestion du temps, en respectant le temps de construire, tout en s’assurant que ça dure dans le temps. Tenir compte des enjeux économiques, aussi. Tous les promoteurs connaissent ces règles, et savent s’y conformer. Nous aussi, bien sûr, et depuis longtemps. C’est la base même de notre métier.


Mais aujourd’hui, nous voulons faire plus en offrant à nos clients particuliers ou entreprises la meilleure expérience d’achat et d’usage. Alors, nous réfléchissons avant de construire à ce qu’ils veulent vraiment. Nous essayons de comprendre ce qu’ils attendent de nous. Nous les écoutons. Nous nous intéressons à la manière dont ils vivent, travaillent, se déplacent, consomment. Nous leur faisons raconter une histoire, leur histoire. Nous nous projetons dans ce que sera leur vie demain. Et nous concevons nos immeubles et quartiers en nous adaptant à leurs nouvelles attentes.


Déjà, des grandes tendances se dessinent.

Se sentir bien chez soi, dans un lieu à son image, mais aussi bien avec les autres.

S’aider entre voisins. Retrouver l’esprit de la place du village ! Travailler où on veut. Vieillir là où l’on a vécu ! Se reconnecter à la nature, même en pleine ville. Vivre sainement, dans un air pur. Mieux manger. Faire du sport pour être en forme, longtemps. Consommer moins d’énergie, et faire des économies ! Moins utiliser sa voiture ou même ne plus en avoir. Partager l’usage d’espaces que l’on n’est pas obligé de posséder. Savourer le plaisir des belles et bonnes choses et faire sa part pour la planète. Répondre à ces tendances est de notre responsabilité, cela nous engage et donne un sens à notre action.

Il y a beaucoup à inventer, beaucoup d’histoires à écrire.
Et c’est bien, d’être là où elles se créent.